mercredi 23 janvier 2013

PARENTS, PENSONS LA RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES ENSEMBLE


Nous sommes parents.
Nous sommes inquiets.
En maternelle et en élémentaire, le passage à la semaine à 4,5 jours doit être mis en œuvre dès la rentrée 2013, soit dans 9 mois. A ce jour, l’information dont nous disposons est parcellaire et contradictoire. Le projet tel qu’envisagé ne nous semble pas à la hauteur des enjeux.
Nous croyons cette réforme nécessaire et en partageons les objectifs, à savoir mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous. Depuis 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE et de fait des journées plus longues et plus chargées que la plupart des autres élèves dans le monde. Cette situation est préjudiciable et doit être revue.
Cependant, le projet de réforme qui nous est présenté ne nous semble pas répondre à ces objectifs. Le choix de l’organisation sera à la discrétion des municipalités. On risque de se retrouver avec des communes où les enfants auront cours le samedi, d’autres le mercredi, d’autres encore auront une pause de midi allongée, d’autres finiront plus tôt et auront une période d’études/garderie plus longue, etc. Les moyens mis en œuvre dépendront essentiellement du budget des communes. Impossible, dans ces conditions, d’imaginer que cette réforme soit facteur d’égalité entre tous les enfants de France, quel que soit leur lieu de résidence et leur établissement scolaire. Il appartiendra aux municipalités de faire un choix et d’en répondre devant les électeurs en 2014.
Nous espérions qu’à l’occasion de la réforme des rythmes scolaires, la place des arts, de la culture, des langues et du sport, etc. serait au cœur des préoccupations. Or, l’opacité des moyens à mettre en œuvre, l’augmentation du nombre d’enfants par animateur dans le temps périscolaire ainsi que la place choisie par les mairies pour ce temps (notamment à l’heure du déjeuner) vont diluer ces espoirs de diversification et de renforcement de ces enseignements.
Nous espérions également que cette réforme porterait sur l’intégralité du rythme scolaire, y compris le découpage entre vacances et classe et notamment la durée des grandes vacances. Force est de constater qu’il n’en est rien.
Nous sommes déçus et inquiets et rejoignons ainsi bien des enseignants. Nous craignons que l’augmentation du temps périscolaire sans réflexion quant à son contenu ni quant aux moyens de mise en œuvre fasse de ce temps un temps de désœuvrement organisé… Cela irait encore une fois à l’encontre de l’objectif de la réforme.
Afin de préserver le symbole de la demi-journée de cours supplémentaire, Il est essentiel de ne pas sacrifier les apprentissages, de ne pas perdre cette opportunité historique d’accroître l’égalité des chances des enfants face aux activités artistiques et sportives en créant du temps de garderie. Cela n’apporterait rien aux enfants, dévaloriserait un peu plus l’école et la fonction des enseignants et  remettrait en question l’organisation des familles.
Nous devons à nos enfants une réforme ambitieuse.
Citoyens connectés, blogueurs, parents, nous avons reçu de nombreux retours d’autres parents qui partagent nos inquiétudes et ne se sentent pas représentés.
Nous demandons à être entendus.
Prenons le temps de réformer l’école ensemble.
8alamaison , Agathe VANDAME , Aimé Blumentern,
Allo Maman Dodo , Annabelle , Audrey, Madame Koala ,
Aymeric Marlange , Béalapoizon , Bettina Brouard , Buhot Stéphanie , Carole Nipette ,
Caroline , Ces Doux moments ,  Chiawaze , Ciloubidouille , Claire Hoenen , Colombe ,
Cranemou , Cynthia , David Beck , Delphine Gagnon , Doudette ,
Estelle Peralta , Expressions d’enfants , FashionMama , Florence ,
FlorenceMKoenig , Gaëlle Picut , Gauthier Vranken , Ginie Femmesweetfemme ,
Harmony Rouanet , Henry le Barde , Isabelle Duvert , Jane Gueneau aka. Libelul ,
Julesetmoa , Julie B , Julie Dessagne , Julien , Juliette Merris ,
Karine Un bébé pour mes 30 ans La Poule Pondeuse ,LN moitoutetrien ,
Lulu From Montmartre , Lydiane Le Roy , M Delobel , Madame , Madame Parle ,
Madame Zaza of Mars , Madame Ziadeh , Maman nanou , Mamanwhatelse , Marc Guidoni ,
Marie-Gwénaëlle Chuit , Marlène Schiappa , Mauvais Père , Mazzhe , Michaëla Avventuriero ,
Michèle, Maman on bouge , Missblogdel , MissBrownie , Naddie , Nadine A ,
Nicolas Gilbert @zegilbos Pourquoisecompliquerlavie , Sabine ,
Samuel Lamotte d’Incamps , Sandra Elle , Sandrine Donzel ,
Sophie Reynal , Tetedeblog , Till the Cat , Unperfect mum ,
Voilapapa , Yusaku (Père de 3 enfants)
Le lien de la page FB : http://www.facebook.com/ParentReformeRythmesScolaires
Le compte twitter @ParentsEnsemble
Le blog parentsensemble.com

samedi 25 août 2012

Premières vacances à 4 à l'Île de Ré

Cette année, c'est l'Île de Ré!

J'ai choisi cette destination il y a quelques mois et oui l'été me trottait déjà dans la tête au mois de février!
L'été 2012 est le premier que nous passons à 4, ce voyage est pour nous le moment de nous retrouver et de faire connaissance avec notre nouvelle famille agrandit d'un petit garçon d'à peine deux mois. Du coup "out" les endroits trop chauds comme le sud de la France.

J'ai donc opté pour un endroit au climat doux où la mer serait proche (une île pouvais pas mieux faire!) et puis surtout un lieu que nous ne connaissions pas encore le mari et moi.
Dans mes souvenirs d'enfance, nous allions toujours au même endroit l'été et cette constance me plaisait. Je souhaitais que ma famille et moi nous nous approprions notre propre "chez nous estival". 

L'Île de Ré on m'en avait déjà parlé pour la beauté de ses paysages et ses promenades à vélo, tout ça me séduisait beaucoup mais il fallait encore trouver un lieu où vivre, à 4 les choses commencent à se compliquer un peu... J'ai trouvé une charmante maison à louer à un prix abordable (là est toute la difficulté). La location est le meilleur compromis en vacances, de l'espace pour les enfants, un vraie cuisine et un extérieur qui fait office de réelle pièce à vivre et la cerise sur le gâteau une chambre pour notre fille et une pour notre fils (dans la vraie vie de tous les jours les enfants sont dans la même chambre)!

Chai Pepette
Tous les jours nous visitons un nouvel endroit, car l'île n'est pas si petite, il y a plusieurs villages tous plus charmants les uns que les autres aux maisons blanches et aux volets gris bleus (parfois verts  aussi...). Nous avons posé nos valises à Sainte Marie de Ré, un petit village typique avec son marché quotidien sur la place d'Antioche. Notre fille profite tous les jours du carrousel d'antan d'où nous l'ornions "Chai Pepette", un bistrot dont on ne dit que du bien (nous avons pour objectif d'y dîner d'ici la fin de notre séjour). 

Le port de Ars en Ré
Nous sommes allés à Saint Martin, le port est charmant mais il y beaucoup de monde en revanche si l'on souhaite faire du shopping c'est l'endroit idéal et puis il y a un marchand de glace excellent installé sur la promenade du port.
Mon coup de coeur pour le moment est Ars en Ré avec avec son petit port, la place de l'église et ses restaurants. 

Je vous conseille si comme nous vous vous déplacez en voiture (objectif vélo l'année prochaine), garez-vous dans les parkings à l'extérieur. Tout est à taille humaine ce qui permet de découvrir les ruelles et les venelles des villages.

s
La plage de Montamer

Ce que j'aime sur l'île, c'est qu'il y a beaucoup d'enfants et partout où nous allons nous sommes accueillis avec plaisir malgré tout notre équipement "nouveau né", les restaurant sont tous équipés de chaises hautes ou de réhausseurs pratique pour mini-miss deux ans et demi. 

Nous avons hâte que les enfants grandissent un peu pour découvrir la vie nocturne de l'île.

L'écluse à poissons 
Mini-miss étant experte en châteaux de sable nous avons décidé de le tester partout : la plage des Besnais à Sainte Marie, la plage de Montamer à la Noux, la plage de la Couarde et la plage de Rivedoux et bien sur nous n'avons pas fini... Celle que nous préférons pour le moment est la plage de Montamer qui quand la mer se retire dévoile une écluse à poissons.

Notre séjour se poursuit encore pendant une semaine (oui vous pouvez nous détester..) avec de nouvelles découvertes.

Nos prochaines visites : le phare des Baleines, Loix, les ânes en culottes, la plage de Trousse-chemise, Saint-Clément les Baleines... 

lundi 2 juillet 2012

Les Petits Goûters, un vrai régal


Juste avant l'arrivée de numéro 2, mini-miss et moi avons eu la chance d'être invitées au Petit Goûter qui avait lieu chez Une Mère et Une Fille à Paris et tout ça organisé par Kim, une maman super dynamique. Le thème de cet événement était la mode, nous avons le temps d'un après-midi joué aux mannequins Mère/Fille, une première vous imaginez! Nous étions les fières représentantes de Virginie du Dressing de Maman et de la marque My Senses.

Virginie du Dressing de Maman avait sélectionné pour moi une magnifique robe bleue Noppies très agréable à porter et élégante de jour comme de nuit. J'ai pu la tester le lendemain lors d'une soirée et l'effet fut confirmé. Grâce à Virginie, la question "mais comment je vais m'habiller?" s'envole, elle a l'oeil, c'est le moins que l'on puisse dire! 

Découverte de la robe Noppies
Et la voilà portée!

Quant à ma fille, elle a été tout autant gâtée à la différence qu'elle a reçu des vêtements "intelligents" élaborées par la marque My Senses. Je m'explique, un vêtement intelligent qu'est ce que c'est? Tout simplement un habit qui vous dit quand les UV sont trop forts pour votre enfant l'été ou que la température est trop froide l'hiver. Un des casses têtes favoris des mamans (vous sentez l'ironie...) est de savoir si son enfant n'a pas trop chaud ou trop froid. Grâce à My Senses, ce casse tête est résolu (ouf!). Une petite pastille sur le vêtement réagit à la chaleur sur les vêtements été et au froid sur la collection hiver. Outre le fait que c'est très pratique, les vêtements sont aussi très jolis vous ne trouvez pas?

Choupinette avec l'ensemble Sun Combi  My Senses
Ce fut un grand moment Mère/Fille et de très belles rencontres. Nous avons eu également la chance de retrouver notre amie Caroline créatrice de Lucien Zazou, des vêtements pour enfants d'une très grande qualité fabriqués exclusivement en France. 

Nous avons reçu d'autres cadeaux, mais ça sera pour la prochaine fois, promis...

Si vous voulez tout savoir sur cet événement, Les Petits goûters sont sur Facebook et je n'ai qu'un conseil à vous donner guettez le prochain : https://www.facebook.com/Lespetitsgouters.


La fine équipe du jour

jeudi 7 juin 2012

Grossesse et cigarettes moi jamais!


Tout est dans le titre est c'est la vérité!

Pour mes deux grossesses, c'était évident "je ne fumerai pas enceinte"!

Quand j'ai su que j'attendais ma fille, je ne me suis posée aucune question, arrêter de fumer était très naturel et pour les mois qui suivirent également. Je n'étais pas dégoûtée par l'odeur ce qui aurait encore pu simplifier les choses mais le seul fait de savoir que je portais une petite vie en moi anéantissait toute envie de fumer. J'étais extrêmement fière de répondre que je n'avais eu aucune difficulté à m'arrêter. J'étais certaine d'être devenue une ex-fumeuse à 1 paquet par jour. 

A la naissance de ma fille, le pédiatre m'a fait comprendre que ce n'était pas si simple. Il m'a demandé si je fumais, je lui ai tout de suite répondu (non sans fierté) non depuis 9 mois et là il a rétorqué "c'est maintenant que ça va être difficile".

Je ne comprenais pas vraiment je me pensais totalement désintoxiquée. J'avais un tout petit bébé dans les bras qui sentait bon, je n'avais aucune envie "d'en griller une".
Et... ça a duré 3 mois!

J'ai commencé à fumer une cigarette le soir après avoir mis ma fille au lit pour me détendre comme on dit (ha l'excuse...) et puis quand j'ai repris le boulot j'ai compris que j'étais à nouveau une vraie fumeuse.
Puis vint l'annonce de ma seconde grossesse et tout est plus compliqué... Mais la démarche reste la même, j'arrête de fumer, hors de question d'enfumer ce petit être en moi.

Au début l'odeur me dégoûte totalement, je suis obligée de dire au mari de s'éloigner de moi (sympa les relations de couple...). Puis le dégoût s'en va et l'odeur ne me parait plus si horrible. Tout ça pour vous dire que c'est beaucoup plus compliqué de ne pas fumer pour cette deuxième grossesse mais je tiens le coup.

La date de l'accouchement arrive et je suis incapable de savoir si j'aurai la volonté de ne pas allumer une cigarette... et je sais aussi que si je recommence il me faudra une très voire très très grande volonté pour m'arrêter à nouveau.

Alors je me fais une liste dans ma tête de tout les bienfaits d'être non fumeur et essaye d'envier ceux qui ne fument pas et non ceux qui fument.

Ce petit article n'est pas pour vous démoraliser mais pour mettre en garde les futures mamans persuadées qu'elles ne refumeront jamais, c'est un vrai travail et une très grande volonté que de devenir non-fumeuse, ce qui justifie le fait que la cigarette est une vraie saloperie!

L'osthépathie, une solution contre la sciatique pendant la grossesse ?


Ooh oui ça fait un moment que je ne vous ai pas fait un coucou, pas bien je sais mais j'ai une excuse je suis coincée... 

Les joies de la grossesse apportent de temps en temps quelques désagréments que l'on est toute à fait prête à supporter étant donné l'énorme bonheur qui nous attend. Parmi ces désagréments il y a la sciatique (j'en entends certaines se dire ha oui je connais...) qui peut surgir à n'importe quel moment de la grossesse. Il ne faut pas s'alarmer pour autant j'ai un dos extrêmement mal fichu apparemment et je ne m'en suis pas vraiment occupée avant d'attendre numéro 2. 

Pour être plus précise voici une définition de cette fameuse sciatique et de ses symptômes :

Survenant par moments et généralement d’un seul côté, la douleur est lancinante, comme une brûlure. Elle peut se manifester dans le bas du dos, à l’arrière de la cuisse, le long du mollet et jusque dans le pied. La sciatique peut aussi provoquer des sensations de brûlure, de picotements dans la jambe, ainsi que des fourmillements ou un engourdissement de la jambe ou du pied. La douleur peut être centrée sur une petite zone ou toucher toute la jambe. 

On parle aussi de sensation de décharges électriques avec impossibilité de bouger (se lever d’un siège ou d’un lit sont les mouvements les plus délicats). 


C'est tout à fait ce que je vis au quotidien. Enceinte on est limité côté traitement et l'idée de me faire manipuler ne m'enchantait pas du tout d'ailleurs c'est même fortement déconseillé dans cet état et pourtant autour de moi j'entendais va voir un osthéo c'est la seule solution...

Ma première démarche a été de demander directement à mon médecin vers qui je pourrai me tourner pour ne pas prendre de risque et là grande surprise sa réponse fut personne... Mon médecin n'est pas vraiment pour ce type de traitement que ce soit kiné ou osthéo.

Ok, on va faire finalement avec, je ne peux pas aller voir n'importe qui quand même. Je me rends le lendemain sur le site de ma maternité pour prendre rendez-vous pour l'entretien du 4ème mois et je vois un onglet osthéopathie. Bien entendu je vais dessus et je trouve le portrait d'une sage femme osthéopathe et ses coordonnées. 

Ma réaction fut de me dire que cette femme connaissait parfaitement le corps de la femme enceinte et ses limites en plus d'être formée spécialement pour la soulager.

Je la vois une fois par mois, elle ne me manipule pas elle masse seulement les points de tension, ça me fait du bien. Ce moment je le vois comme un instant que je m'accorde et qui va me soulager un certain temps.

Voilà mon expérience avec l'osthéopathie que je peux vous conseiller mais dans des conditions très encadrées. On ne peut aller voir qu'une personne compétente, que l'on vous a conseillée et en qui on a confiance.

En revanche j'ai un point très positif à vous raconter au cours d'une séance j'étais enrhumée, l'ostéopathe a travaillé sur mes sinus et dès le lendemain plus de rhume, magique!
Si vous voulez plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter par mail.

Devenir grande-soeur


Comme je vous l'ai dit dans mes billets précédents, j'attends un bébé, mon second bébé pour le mois de juin. Mini miss va avoir à la fois le statut de "ma grande fille", d'aînée et de grande soeur. 
J'aimerai beaucoup comme tous les parents que l'arrivée de numéro 2 soit aussi un bonheur pour numéro 1 et pas uniquement un grand chamboulement. Alors voilà j'ai réfléchi et glané quelques "trucs" que je souhaite vous faire partager pour faciliter l'arrivée de petit homme et la vie de mini miss.

Petit 1. Annoncer la nouvelle 


livre-enfant-j'attends-un-petit-frereRien ne sert de se précipiter surtout si votre aîné est encore petit, quand votre ventre s'arrondira significativement il sera temps de lui parler. Une bonne façon d'expliquer les choses simplement reste les livres pour enfants, ils donnent à la fois des explications faciles à comprendre et permet d'imager ce qui est entrain de se passer dans le ventre de sa maman. 
Une maman très attentionnée a offert à ma fille "J'attends un petit frère" de Marianne Vilcoq, mini miss adore les images du bébé qui grandit dans le ventre de sa maman et crie à chaque page "bébé"!

Au Salon du livre de Paris nous avons eu la chance de rencontrer Catherine Dolto, médecin pédiatre et écrivain qui nous a conseillé "Attendre un petit frère ou petite soeur" et "Un bébé à la maison". Ma fille a une préférence pour un "Bébé à la maison" sûrement plus facile d'accès.

Petit 2. Organiser la chambre de bébé


Dans notre "home sweet home", les enfants vont faire chambre commune, une certaine organisation s'impose. Mini miss approche de l'âge où il est temps de passer au lit de "grand". Nous avons préféré faire ce changement bien avant l'arrivée de numéro 2 pour une raison simple, le lit de bébé de mini miss va devenir le lit de numéro 2. La réflexion a été très rapide, si le bébé en plus de prendre de la place lui pique son lit, c'est vraiment pas sympa! Et par chance elle adore son nouveau lit, ouf!


Petit 3. Il est là! On fait comment maintenant??


Pour ce point, on y est pas tout à fait mais une maman m'a donné plusieurs conseils que j'appliquerai à coup sur.
La première personne en dehors de ses parents qui doit faire la connaissance du bébé, c'est le grand frère ou la grande soeur. Ca sera le premier moment à 4, il doit être unique. La fameuse amie dont je vous parlais m'a conseillé de prévoir un cadeau pour mini miss mais pas n'importe lequel un cadeau dont elle a vraiment envie et pour lequel on a su résister (on pense à une trottinette...) et surtout offert par quelqu'un de très spécial, son petit frère! Et oui la première chose à laquelle il a pensé en venant au monde c'est à sa grande soeur! 

Un autre conseil mais cette fois prodigué par une sage femme à l'entretien prénatal (et oui je l'ai fait et je vous le conseille) est qu'au moment où votre aîné vous réclame et que là pas de bol c'est LE moment où vous n'avez vraiment pas les mains libres, il est temps de lui raconter une histoire. Et l'histoire que je lui raconterai c'est la sienne, ce fameux instant où je la gardais dans mes bras où je lui faisais un câlin  comme aujourd'hui avec son petit frère. Les enfants adorent les histoires mais encore plus quand ils en sont le héros.

J'espère que ces petits "trucs" vous aideront ou vous rappelleront des souvenirs... d'autres viendront sûrement compléter la liste au fil des mois et n'hésitez pas à échanger avec moi j'ai aussi besoin de vos conseils! 
Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...